bruno mader architecte  
   
  musée, sabres 2004 - 2008       retour sommaire  

client : parc national des landes de gascogne
maître d'oeuvre : bruno mader architecte mandataire ;
escoubet-tarricq architectes associés ; acanthe paysagistes
coût :4,40 milions € ht
surface :19640m² tot. dont  4750m² su bâtiments
concours lauréat 2004 - livraison 2008

Programme :
Extension et aménagements de l'écomusée des Landes de Gascogne comprenant:
- salles d'expositions, salle de conférences, pole recherche et documentation, réserves
- rénovation de 2 bâtiments existants
- aménagements paysagers.

Elément majeur de la restructuration et de l'extension du site de Marquèze,le "Pavillon des Landes de Gascogne"  déploie une architecture contemporaine qui puise des références dans le contexte local. Malgré sa surface importante, il s'intègre sans heurter l'environnement tout en affirmant une forme architecturale audacieuse qui compose à la fois avec la linéarité des voies et des trains, avec la volumétrie du pavillon voisin et avec les façades en planches des hangars. Selon les angles de vue, il se lit comme un bâtiment unique aux formes souples et amples ou comme un ensemble de plusieurs bâtiments dont les masses font écho aux bâtiments de la gare et du bourg de Sabres. Ce bâtiment est construit en utilisant la ressource locale, le pin maritime, pour ses structures et ses enveloppes.

Une vaste ombrière enveloppe les volumes du Pavillon. Constituée de lames de pin rétifié elle passe indifféremment devant les parties pleines et les parties vitrées. La structure, simple et répétitive sur une trame de 120 cm , est composée de portiques parallèles en lamellé-collé de pin, simplement contreventés par des panneaux en OSB (triply) fermant les façades ou en aggloméré (CTBH) formant les cimaises d'exposition. Ce principe structurel permet un coût de réalisation très bas malgré des volumes de 5 à 6 m de hauteur et des contraintes « DMF » (concernant la sécurité ou l'hygrométrie de l'air). La grande salle des expositions temporaires offre un beau volume dont le fond de perspective est un paysage naturel, affirmant le propos du Pavillon sur l'écologie et le territoire.

crédits photos: Gaston bergeret